Pourquoi j’ai acheté un airbag moto ?


Vous hésitez à investir dans un airbag moto ? Le prix est un peu cher faut l’avouer, mais le niveau de protection offert par ces équipements n’a pas d’autres équivalent. Je vais vous raconter ce qui m’a poussé à investir dans un airbag moto et je vais aussi vous expliquer pourquoi je ne m’en passe plus, même pour aller à la boulangerie à quelques minutes de moto.

Au début il y a l’accident…

Tout commence par mon premier gros accident de moto. J’ai passé mon permis moto en mars 2018, forcément en A2, comme tout le mode. Je débute donc sur une Yamaha MT07, oui c’est pas original, mais c’est une moto fun qui à un certain caractère !

Je me fais la main sur cette bonne moto, quelques frayeurs en interfile, sur les rond-points, aux intersections, bref le quotidien des motards. Et ce beau jour de Juillet 2019, c’est l’accident. Je circule en ville, à 40km/h, j’arrive derrière un petit utilitaire. Le mec au volant cherche visiblement son chemin, il roule lentement, j’attends sagement, puis voyant qu’il ne fait rien, je regarde devant, personne, le marquage au sol m’autorise le dépassement, clignotant et je double. Vous avez deviné la suite ? Il tourne à gauche sans clignotant, me percute et me fait voler. S’en suit une belle série de roulades sur la route, je vois le ciel le bitume, le ciel le bitume, 4 ou 5 fois… bref un moment très long ou on cogite en un éclair… Je vois ma vie défiler, ma femme, le petit, ma famille, mes nièces…

Puis tout s’arrête. Je constate que tout va relativement bien, mais je ne peux plus bouger, j’ai mal un peu partout, mais les doigts bougent, les pieds et jambes aussi, j’attends que quelqu’un vienne me voir car je n’ai aucune force. Un automobiliste arrive pour me porter secour. Il s’est merveilleusement bien occupé de moi, me rassure, appelle les pompiers, bref un ange gardien. Je comprends assez rapidement que rien n’est très grave, mais je pense avoir l’épaule ou la clavicule cassée et surement quelques côtes aussi.

Le conducteur lui reste pas très loin, il ne dit pas un seul mot. Les pompiers arrivent et me prennent en charge. Ils n’ont pas déchirés le blouson, mais me pose un collier cervical. Ils m’expliquent que j’ai une importante plaie à la cuisse, très vilaine. Effectivement il manque un bon bout de barbac sur 8cm et sur 1cm de profondeur.

Bref direction l’hôpital pour une série de radios et de soins. Bilan : 1 clavicule cassée, 1 trou dans la cuisse, 1 orteil cassée, côtes enfoncées, cervicalgie. Vitesse de l’impact : 40km/h. J’ai aussi ma part de responsabilité, même si j’avais le droit de dépasser, j’aurais du être patient…

 

J’avais pour équipement ce jour là, un blouson moto d’été avec les protections aux épaules, coudes, une dorsale, des gants d’été qui ont bien fait le boulot (juste un ongle rapé), un casque Shark qui à bien froté, un jean basique et une paire de basket… D’habitude je porte des bottes de moto, mais pas ce jour là… va savoir pourquoi 🤦‍♂️

La convalescence et la moto

Comme il faut s’y attendre, la convalescence est assez longue pour que la clavicule se répare tout seule. On utilise des « anneaux » sorte de sac a dos, avec juste les bretelles, qui tire les épaules en arrière pour aligner les 2 morceaux de clavicule. Les côtes font mal mais rien à faire, l’orteil va se réparer tout seul, rien à faire, mais c’est douloureux, quant au trou dans la cuise, il faut des soins infirmiers quotidiens pendant 4 mois pour que la plaie cicatrise. Par « chance » les terminaisons nerveuses sont également partie avec le bout de viande, donc je n’ai absolument pas mal quand on nettoie dans la plaie qui est à vif…

Je commence à me dire qu’avec un équipement plus complet j’aurais pu éviter certaines blessures et une longue convalescence.

Et la moto dans tout ça ? Bah il a fallu la faire remorquer, la police est arrivée bien plus tard sur les lieux et s’est occupé du dépannage. Il a fallu que je gère le transport entre le dépanneur et Yamaha, depuis mon lit, d’ailleurs Merci Kev’s (il se reconnaîtra) d’avoir toi même géré le transport ! L’expert est passé, il y a 5000€ de réparation, elle est encore cotée 5500€, ouf ça passe ! Donc Yamaha se charge de la réparation, ils ont été top aussi car pour le paiement de l’assurance, c’est un énorme bazar… Et je parle pas de l’indemnisation de la partie corporel…

Un autre accident

Pendant ma convalescence, j’apprends qu’une connaissance à eu aussi un accident de moto, mais il est bien plus grave que le miens. Cette personne est dans le coma artificiel, bref je ne vais pas m’étaler sur le sujet, mais l’accident est très grave. Par miracle cette personne s’en sort, et peut à nouveau avoir une vie, à peu près comme avant. Le traumatisme est là, les blessures aussi…

C’est à ce moment que je prends réellement conscience que la vie ne tient qu’à un fil et que tout peut basculer en une seconde, sans que l’on y soit pour quelque chose. On part le matin, on ne rentre pas le soir, sans avoir pu profiter de nos proches.

Si vous conduisez régulièrement votre moto, vous savez qu’on nous coupe la route chaque jour, on grille des priorités, on conduit en téléphonant, les routes sont parfois en mauvais état, on est fatigué, distrait, habitué par le trajet, préoccupé. Mais à moto ça ne pardonne pas, on a qu’une seule carte à jouer et on part rarement avec une paire d’As !

J’achète mon premier airbag

Du coup, ni une, ni deux, je recherche un premier airbag moto. Je trouve sur un site d’annonces, un airbag Helite filaire. Parfait, il semble super bien protéger. Je l’achète, je l’installe et je roule avec. Je m’aperçoit vite qu’il n’est pas pratique, il faut l’accrocher à une partie de la moto, il se porte par dessus mon blouson, et du coup il remonte quand je suis assis et m’empêche de tourner la tête. Peut-être que ce n’était pas la bonne taille.

Bref je le revend et j’achète l’airbag Ixon sur Amazon. Je reçois le tout, la taille est parfaite, j’active la box in&motion, l’abonnement, je fais les mises à jour et c’est parti je roule avec. Il ne se fait pas sentir, mais sa présence rassure énormément. Même pour aller acheter du pain je prends mon airbag !

Cela fait bien 1 an que je roule avec mon airbag Ixon tous les jours, et franchement, j’aurais dû l’acheter dès que j’ai eu la moto… C’est un élément primordial pour moi. Si je l’avais eu, je n’aurais surement pas eu la clavicule cassée et mon amie n’aurait probablement pas été dans le coma.

Voici donc les raisons de mon achat de l’airbag Ixon, il en existe d’autres très bien également. L’airbag Furygan est similaire et fonctionne avec le même boitier In&Motion. L’airbag Alpinestar Tech Air est pas mal du tout aussi. Alors si vous hésitiez à acheter un airbag moto, j’espère vous avoir convaincu ! Pensez à vous, à votre santé, pensez à vos proches, équipez-vous, même s’il fait chaud. Nous n’avons pas le temps de regretter.

Ride safe ✌

Mickael